Nouveau piège à Renard chez HINGIOL

 

Le piège Hingiol est un piège à lacets , utilisé principalement pour le renard.
Sa fonction principale est d’éjecter le lacet qui va serrer sur la patte de l’animal.
Celui-c , en se débattant va faire pivoter une « épingle » située sur le côté du piège, ce qui va permettre aux mâchoires de se desserrer et de libérer le renard qui restera ainsi prisonnier du câble muni d’un anti-retour.
L’inspiration du piège vient du piège Hingant et de la plupart des pièges américains à ressorts hélicoïdaux. La conception et l’adaptation des pièces à travers de très nombreux prototypes ont abouti à ce modèle unique qui est breveté et homologué par le Ministère de l’Ecologie depuis Avril 2015.
Ce piège est extrêmement performant et d’une grande efficacité , tout en respectant l’animal, en ne lui infligeant ni blessure ni souffrance.
Pratiquement toutes les espèces peuvent être prises, certains l’utilisent pour piéger le ragondin.
C’est en Bretagne que toutes les pièces du piège sont fabriquées et assemblées.
Le piège, très robuste pèse 1,100 kilo. Il est électro zingué et galvanisé, suivant les pièces. Toute la boulonnerie et la sécurité sont en Inox.
Il est très facile à armer et à mettre en place.
Les deux puissants ressorts de torsion assurent une fermeture quasi instantanée des mâchoires, ce qui ne laisse aucune chance à l’animal, les loupés sont rarissimes.
De par sa conception, on peut aisément remplacer un ressort ou une autre pièce. Pour l’armement, il suffit d’appuyer sur la « poignée », les deux mâchoires vont alors s’écarter. Une fois ouvertes, il faut les bloquer à l’aide de la sécurité, ensuite présenter le lacet sous la sécurité, et par une légère pression sur la mâchoire, il se positionnera sous celle-ci. Un bout de chaîne avec émerillon relié au lacet sera fixé à un piquet. Il est inutile d’attacher le piège.
Il peut être utilisé avec toute les techniques de piégeage habituelles : au tas de fumier, au tas de sable, au pendu .. …Au charnier avec trois ou quatre pièges.
Personnellement j’utilise la technique « au faux terrier », inspirée du Dirty Hole américain, avec un appât à l’entrée du trou. Cette technique est expliquée en vidéo sur le site www .piege-hingiol.fr.
C’est très efficace et facile à réaliser. On peut ainsi piéger rapidement à plusieurs endroits. Quand un renard est pris, on peut remettre le piège au même endroit, ça prend quelques minutes, c’est un vrai plaisir.
Pour empêcher la terre de bloquer sous la palette on peut utiliser de la mousse, mais attention, la sensibilité de déclenchement est diminuée.
Une bonne idée : avant de placer le lacet et de tamiser la terre, on dispose au centre du piège, sur la palette, un morceau de papier de cuisson, type papier sulfurisé, 15 x 15 cm environ ( y prévoir une encoche ). Le piège ainsi recouvert aura une parfaite sensibilité .

 

 

Renseignements :

HINGIOL
Jean-Yves VIOL
23 avenue de l’Odet 29950 BENODET
Mobile : 06 13 55 02 44
Web : www.piège-hingiol.fr



afc18-haut

Partager cette page
Nos autres sites

Pecheretchasser.com - Toutes les adresses pour les passionnés de la Chasse.


Pecheretchasser.com - Toutes les adresses pour les passionnés de Pêche.


guide-forestier.com - Le site National de la Filière Sylvicole


elagueurs-grimpeurs.com - Toutes les adresses pour les Elagueurs Grimpeurs


Notre collection

L'Annuaire de la Chasse


L'Annuaire de la Pêche


Le Guide Exploitants et Propriétaires Forestiers


L’Annuaire des Elagueurs Grimpeurs